FPV schema
 

filtreexplication

ETIAGE Guyane est pionnier dans l'utilisation du filtre planté de végétaux en Guyane.

Cette technique est utilisée dans le monde entier sous diverses formes : filtre vertical/horizontal, saturé/non saturé, etc.

ekotri

  • L'utilisation du filtre planté couvre énormément de types d'effluents différents.

Pour simplifier une énumération trop longue, la technique peut être potentiellement utilisée tant que l'effluent permet à une biomasse épuratrice de se développer et que les végétaux sont capables de résister aux conditions dans le filtre (pH, redox, température, concentration ionique...)

ETIAGE Guyane se restreint pour le moment à l'utilisation du Filtre Planté de Végétaux pour traiter des effluents domestiques : eaux usées. Cependant, deux projets de recherche sont en cours pour le traitement d'eaux saumâtre et le traitement d'effluents industriels.

Le Filtre Planté de Végétaux est une alternative aux stations d'épuration de type "boues activées" ou aux lagunes. Pour les particuliers, la technique connue sous le nom de "phytoépuration" est une alternative aux microstations.

Néanmoins, nous préférons parler d' "Assainissement végétalisé" car ce ne sont pas les plantes qui abbatent la pollution.

 

  • Il existe de nombreuses configurations dans le monde.

Le Filtre Planté de Végétaux proposé par ETIAGE Guyane est un filtre vertical utilisant des macrophytes locaux avec un flux d'eau s'écoulant de haut en bas. En complément du FPV peut être proposé un Filtre Horizontal à écoulement sous-surfacique planté de macrophytes locaux.

ETIAGE apporte à cette technologie une adaptation locale tenant compte des spécificités de la Guyane. Le filtre est plus compact avec des matériaux et plantes locales.

Performances filtre planté de végétaux guyane

ANCavecAC

Deux cas à distinguer : 

    • Dimensionner pour moins de 20 équivalents habitants (environ 20 personnes) :

Arrêté du 7 septembre 2009

Obligation de moyens : De manière générale, différents choix existent :

  • Choix de la filière classique : Fosse septique en traitement primaire et épandage en traitement
  • Choix de la filière agréée : Filière ayant subi des protocoles et suivis par un organisme de contrôle notifié (CSTB) et ayant reçu un agrément ministériel suite aux tests effectués et/ou marquage CE.
  • Choix de la filière dérogatoire : Le bureau d'études dispose d'une technique ne rentrant pas dans la liste des filières agrées. Pour cela le bureau d'études passe une convention avec le SPANC : Service Publique d'Assainissement Non Collectif, le pétitionnaire (vous) et la mairie.
    • Dimensionner pour plus de 20 équivalents habitants (environ 20 personnes) :

Arrêté du 21 Juillet 2015

Obligation de résultats :

 tableau

Si ETIAGE Guyane innove pour adapter la technique de filtre planté à la Guyane ( chercher / tester / valider les matériaux et plantes locales ) c'est parce que le Filtre Planté de Végétaux se distingue par :

  • Rusticité : Autoconstruction possible
  • Economique : Matériaux et plantes provenant de Guyane. Filière sans fosse septique, et en gravitaire, sans électricité.
  • Efficacité : Les conditions climatiques en Guyane sont très favorables à la technique. Les filtres sont plus compacts qu'en métropole.
  • Esthétique : Utilisation de la formidable biodiversité de la Guyane.

Enfin parce que l'entretien est simple et l'autoconstruction possible, ETIAGE Guyane intervient dans toute la Guyane, y compris en site isolé.

Nous aimons la nature, et la nature nous le rend bien !

Innovation guyane

 

Vous voulez en savoir d'avantage sur la phytoépuration.  Cette FAQ va être actualisée en fonction des questions que vous nous posez, ainsi n'hésitez pas à nous en envoyer.

L'objet de cette FAQ est aussi de proposer un contenu fiable, en effet de nombreux sites sur internet contiennent des informations erronées et de manière générale il est difficile de trouver quoi que ce soit de satisfaisant.

 

 

Phytoépuration, cela veut dire que les plantes épurent?

Non ! Ce sont les bactéries qui épurent.

La part de l'épuration par les plantes correspond entre 2 à 5% du total. La technique repose sur une filtration mécanique par la couche de filtration : le sable; puis une digestion par la biomasse épuratrice fixée entre les grains de sables dans un biofilm bactérien. Pour comparer à l'échelle humaine, cela correspond à préparer un repas à base de riz : Dans un premier temps nous filtrons dans une passoire le mélange riz et eau pour ne garder que le riz : étape très rapide, puis nous mangeons le riz et nous mettons entre 4 à 6h pour le digérer. 

L'eau est donc très rapidement déchargée de ses matières sales, mais les bactéries ont besoin de temps pour digérer cette pollution. C'est pour cette raison que les filtres ont besoin d'une alternance.

ETIAGE Guyane préfère donc utiliser le terme de Filtre Planté de Végétaux car le mot "phytoépuration" porte à confusion.

 

Que font les plantes dans ce cas ?

Les plantes ont un rôle mécanique : empêcher le colmatage du filtre.

Les plantes sur un filtre vertical sont sélectionnées pour avoir un système racinaire avec des rhizomes. La plante par l'action du vent effectue un mouvement de balancier. Ce va et vient autour de la base de la tige créé des passages que l'eau emprunte préférentiellement. Ainsi avec les années, lorsqu'une couche de compost humifié se forme en surface du filtre, celle-ci ne colmate pas par la présence des plantes. Lorsque la couche de compost atteint 10 cm d'épaisseur, un curage s'impose. Cela correspond plus ou moins à 10 ans d'activité.

La plante détient d'autres rôles :

  • Concentration bactérienne : Les intéractions plantes/micro-organismes au niveau des rhizomes des plantes (la rhizosphère) induisent une augmentation de la concentration bactérienne. Il peut y avoir 10 000 fois plus de bactéries dans la rhizosphère que dans le reste du filtre. De manière simpliste, plus il y a de bactéries, plus l'épuration est efficace.
  • Oxygénation : Le Filtre Planté de Végétaux vertical favorise les métabolismes aérobies (présence de l'oxygène). Les principales sources de l'oxygénation dans le filtre sont : l'effet piston du passage de l'eau dans le filtre durant la phase de bâchée, et la diffusion de l'air ambient dans les couches du filtre lors de la phase de repos. Certaines plantes ont la capacité de former des aérenchymes (canal permettant la circulation de l'air dans les rhizomes). Ces plantes rejettent une partie de l'air contenu au niveau de leur rhizomes dans le filtre (et donc dans la rhizosphère) En anglais cela s'appele le ROL : Radial Oxygen Loss, ou la capacité à relarguer de l'oxygène au travers du rhizome. Les quantités sont moindres par rapport à l'effet piston et à la diffusion, cependant comme vu précédemment, la plus forte concentration de bactéries se trouve dans la rhizosphère.
  • Esthétique : Anodin pour certains, indispensable pour d'autres.
  • Entretien : La plante doit permettre par des compétitions interspécifiques (entre différentes plantes, la guerre entre les végétaux) de minimiser l'entretien des mauvaises herbes dans le filtre.

 

 

Pourquoi utilisez-vous des plantes différentes de la métropole ?

Premièrement car elles ne sont pas compétitives, deuxièmement car nous préférons utiliser la biodiversité locale.

La plante communément utilisée en Filtre Planté : Phragmites australis n'est pas compétitive avec les adventices locales. Nous devons donc trouver des plantes locales, adaptées aux conditions du Filtre planté, et compétitive avec les adventices. Cette situation est singulière dans le sens où en métropole, la majorité des plantes utilisées en phytoépuration sont des plantes invasives. En Guyane ces plantes ne tiennent pas longtemps façe aux adventices. La biodiversité locale est donc intervenue pour sa protection avant nous !

 

Présentation phytoépuration

JoomShaper