Autosurveillance des Stations de Traitement des Eaux Usées (STEU)

Contexte et enjeux

La station de traitement des eaux usées a pour objet de dépolluer les eaux usées (domestiques et non domestiques) avant leur rejet dans le milieu naturel. La réglementation impose la mise en place d’un suivi des performances de dépollution des installations. Il s’agit de la mise en place de l’autosurveillance.

La connaissance précise du fonctionnement des systèmes d’assainissement est le premier objectif de l’autosurveillance qui, in fine, doit permettre :

  • De fournir à l’exploitant toutes les informations utiles pour optimiser le fonctionnement des ouvrages et intervenir au plus vite en cas de dysfonctionnement ;
  • D’informer les maîtres d’ouvrage des performances et des progrès observés en matière de lutte contre la pollution ;
  • De donner aux services chargés de la police de l’eau les éléments d’information pour valider l’efficacité des ouvrages d’assainissement par rapport aux objectifs fixés par la réglementation, et apprécier l’impact des rejets vis-à-vis du milieu récepteur ;
  • ֠De donner à l’Office de l’eau les informations nécessaires à l’établissement de son programme d’intervention.

Analyses obligatoires des STEU

Ces mesures sont réalisées sur 24 heures en entrée et sortie afin de connaître les flux de pollution et le rendement d’épuration. Elles consistent en une mesure de débit sur 24h et un échantillonnage moyen d’effluents sur 24 h. Les échantillons prélevés sont ensuite analysés en laboratoire afin de connaître les rendements d’élimination de divers paramètres tels que les matières en suspension, matières organiques, l’azote, le phosphore.

Ces analyses diffèrent selon la capacité de la station (Arrêté du 21 Juillet 2015) et selon l’arrêté préfectoral spécifique à la station (dans certains cas).